aubert & siron® font plus avec moins

la finance, l'argent, le beurre, le blé, le fric


« Le modèle de l'aubert & siron® bank n'est pas loin de la réalité.
Résultat: on rit, on doute et on applaudit à tout rompre... »
Le Courrier, 7 mai 2011

le spectacle

Quelle différence y a-t-il entre un faux monnayeur et un vrai ? Le faux monnayeur fait croire que le faux billet est vrai, alors que le vrai monnayeur fait croire que le vrai papier vaut quelque chose.

Avec leurs spectacles et performances, aubert & siron® pourraient être une collection d'albums pour grands enfants. Ils traitent un thème après l'autre, et, comme Petzi, ils découvrent le monde, ils touchent pour voir comment ça marche et comment ça se démonte. Ils aimeraient bien comprendre les mystères de l'univers. Curieux et impertinents, ils tirent là où ça dépasse et décortiquent ce qu'ils ont sous les yeux - avant de le recomposer vertigineusement entre musique et poésie. Cocasses et virtuoses, ils tricotent chansons et allitérations, virevoltant entre croches et substantifs.

Sur le mode enjoué, déjanté et dynamique qui est le leur, aubert & siron® veulent gagner gros. À la façon d'un Vladimir et d'un Estragon qui attendraient la fortune ou comme deux Pieds Nickelés lorgnant du côté de la finance, ils cherchent à devenir riches à l'image du monde qui s'étale devant eux.

Faire plus avec moins, c'est prendre le monde dans le sens du poil — finance, restrictions budgétaires, technique de new management et d'amélioration des objectifs, consommation en flux continus, marketing envahissant, marchandisation de toutes les activités humaines, etc. — pour mieux le retourner et en dévoiler la farce.

Après tout, scène et finance ne travaillent-elles pas de la même manière : faire croire à tout à partir de rien, vendre du rêve, séduire, vous rendre intelligent avec des belles paroles ? Chez les uns, on emballe l'escroquerie ; chez les autres, on tend vers la poésie. Chacun selon ses goûts.

infos  

création du 3 mai au 21 mai 2011 au Théâtre Saint-Gervais à Genève
mise en scène : aubert & siron® avec l'aide de Martine Paschoud (l'oeil du Cyclope)
coproduction : scène et sciure, Théâtre St-Gervais
soutiens : Départment de la culture de la Ville de Genève, Etat de Genève, Loterie Romande
reprise : > contacter pour disponibilités & conditions

la presse  

« Toute autre leçon, sur le ton délirant qu'on leur connaît, que celle que livrent Aubert et Siron, pour l'occasion dans le rôle d'improbables managers aux prises avec une question moins anodine qu'il n'y paraît: comment devient-on milliardaire? aubert & siron® font plus avec moins débute sur les airs et duos les plus incongrus, et s'achève par le succès économique de leur entreprise... sur laquelle on n'aurait pas misé le moindre centime. Et pourtant, le modèle de l'aubert & siron® bank n'est pas loin de la réalité. Résultat: on rit, on doute et on applaudit à tout rompre. A la fin de la soirée, spéculation, cartel et autre diablerie de la haute finance ne feront plus sourciller d'ignorance, juste de dépit. »

Nicola Demarchi, Le Courrier, 6 mai 11

extrait de texte

photos

les billets de la banque aubert & siron®


aubert & siron® consultant les résultats de la bourse

Photo © Michel Borzykowski